Informations générales sur le Costa Rica


Géographie  /   Histoire  /   Population /
Régime politique  /   Système bancaire (la monnaie)   /   Journaux quotidiens   /
  Tourisme   /   Faune et flore

***
      Géographie
Le Costa Rica est un pays autonome qui fait partie de l'Amérique Centrale. Les noms des pays qui suivent sont les pays de l'Amérique Centrale et leurs noms sont des liens vers Wikipedia.
De l'ouest vers l'est, on y voit :
le Guatemala, le Bélize, le Salvador, le Honduras,
le Nicaragua, en jaune, la frontière nord-ouest du Costa Rica,
le Costa Rica, en rouge, et finalement,
le pays de la frontière sud-est du Costa Rica, le Panama.

La superficie du Costa Rica est de 50 700 km².
Le pays doit son existence aux volcans qui l'habitent.
Les sols volcaniques, sous forme de grosses collines, sont favorables à la culture du café -
à l'origine des recettes d'exportation les plus importantes du pays -
et ils offrent de riches pâturages pour le bétail.
Le centre du pays forme une vallée, la Vallée centrale, un bassin montagneux
regroupant les plus grandes villes du pays et plus de la moitié de ses habitants.

Le Costa Rica est bordé à l'est par la Mer des Caraïbes, et à l'ouest par l'Océan Pacifique.

Le pays est divisé en sept provinces, que l'on appelle Provincia.
En partant du nord-ouest, on reconnaît las Provincias de : Guanacaste, Alajuela, Heredia, Cartago, San Jose, Limon et Puntarenas.

Le Guanacaste est cette province située à gauche sur la carte, du coté de l'océan Pacifique. C'est dans cette province que se situe l'Hacienda Santa Fe.

Histoire du pays

Le Costa Rica fut découvert par Christophe Colomb en 1502.

À partir de 1569, le pays fut rattaché à la capitainerie générale du Guatemala. La domination espagnole dura jusqu'en 1821, alors que, sans insurrection, le pays accède à l'indépendance. De 1824 à 1838, il devient l'une des cinq républiques des Provinces-Unies de l'Amérique centrale avant d'être un État souverain (1839).

En 1840, l'expansion de la culture du café apporte la prospérité économique et permet une vie démocratique durable. En 1857, le Costa Rica parvient à repousser l'armée de l'aventurier américain William Walker. En 1871, l'Installation de l'United Fruit Company développe la culture du bananier; le pays passe sous la dépendance économique des États-Unis.

Entre 1948 et la fin des années 1980, le pays apparut comme l'État le plus développé de l'Amérique centrale. La distribution gratuite de terres afin de cultiver le café à des fins commerciales, par un gouvernement avisé du XIXème siècle, assura la prospérité du pays et lui permit d'échapper au schéma classique en Amérique Latine, i.e. la présence de quelques grands propriétaires terriens face à une masse de paysans pauvres.

Population

En 2021, la population du Costa Rica est de 5,128 millions. Près de 53% de la population du pays vivent dans la capitale, San José, soit 2,6 millions dans sa région urbaine.

Avec l'un des système public de santé les mieux développés d'Amérique Latine, la moyenne de l'espérance de vie d'un costaricain est de 80 ans en 2018. Et, grâce à une scolarité obligatoire et gratuite, le taux d'alphabétisation est de 99,13% (2011).

En regard de ces chiffres, il est facile de constater que la qualité de vie de la majorité des Costaricains est intéressante. Les langues parlées sont l'espagnol, l'anglais et le créole.

Au vu des dernières statistiques officielles et des derniers recensements, il est estimé que 85% de la population du Costa Rica est catholique. Même si de nos jours la Constitution garantit une totale liberté de culte, le catholicisme reste la religion d'Etat.

Régime politique

La nature du régime est une démocratie présidentielle, le président étant élu pour un mandat de quatre ans. Ce pays est connu pour la stabilité de sa démocratie et sa tradition de neutralité.

Sa Constitution est la seule au monde à interdire l'existence d'une armée nationale. En effet, en 1949, à la suite d'une guerre civile qui ne dura que deux mois, l'armée fut démantelée, rendant ainsi impossible tout coup d'État. Les seules forces de sécurité au pays sont aujourd'hui la Garde nationale et un bataillon antiterroriste totalisant 8400 personnes. Les dépenses de sécurité sont les moins élevées de la région.

L'objectif du Costa Rica en matière de défense est de poursuivre sa politique de neutralité en restant à l'écart des conflits de l'Amérique centrale. En 1987, le Plan de paix de l'Amérique Centrale, proposé par le président de l'époque, Oscar Arias Sanchez, lui a valu le prix Nobel.

Système bancaire

Pour les touristes que nous sommes, il suffit de savoir que le système bancaire du Costa Rica est dominé par deux banques publiques principales (Banco Nacional de Costa Rica et Banco de Costa Rica). Elles représentent à elle deux environ 30% des actifs.

Basée à San Jose, la Banco Nacional de Costa Rica (BNCR) est la plus grande banque commerciale publique du pays. C'est également la deuxième banque d'Amérique centrale en termes d'actifs. Elle a été formé en 1914 sous le nom de Banco Internacional de Costa Rica. En 1936, la banque a changé son nom pour Banco Nacional de Costa Rica.

Cette banque possède des guichets automatiques dans presque toutes les villes du pays. Avec une carte de débit de nos banques canadiennes et/ou de nos Caisses Desjardins, on peut obtenir des dollars américains et/ou des colones, la monnaie du pays.

On peut y ouvrir des comptes en dollar américain ou en colon, mais, il n'est plus aussi facile qu'auparavant de s'ouvrir un compte de banque au Costa Rica. Si vous désirez ouvrir un compte, il est nécessaire que vous soyez accompagné par un détenteur d'un compte déjà inscrit à cette banque.

En mai 2021, le dollar canadien vaut 500 colones et on reçoit 600 colones pour le dollar américain. Pour faire un calcul rapide lors d'un achat, un billet de 10,000¢ (colones) vaut environ 20$ canadiens.

Journaux quotidiens

Un journal facile d'abordage est La Nacion. Sous forme tabloïd, c'est à peu près l'équivalent du Journal de Montréal ou du Journal du Québec. On y parle un peu de tout : la politique, les finances, les arts, les sports, les faits divers, etc. Sur l'internet on trouve aussi El Periodico. Il existe d'autres journaux, mais ceux-ci sont les plus facile à lire.

Tourisme

Le Costa Rica fait de gros efforts pour assurer la sécurité et la satisfaction de ses visiteurs étrangers. Il reste qu'il faut sans cesse se protéger contre le vol, où que ce soit. Car, il existe quelques individus spécialistes dans l'art du vol. Ils peuvent aussi bien prendre votre sac de bagage entre vos jambes pendant que vous êtes en train de payer à une caisse, et vous n'en aurez même pas connaissance. Ce sont des pros.

Nous avons, mon mari et moi, voyagé en autobus à travers le pays et jamais on nous a pris quelque chose lors de ces transports. Toutefois, pendant que l'on déjeune à la salle à manger de l'hôtel, on va fouiller dans nos bagages et... C'est le moment de garder vos objets importants sur vous. Cela dit, le Costa Rica est un merveilleux pays à visiter.

Faune et flore

Le Costa Rica est reconnu pour être un pays qui contient tous les climats de la terre. Une faune et une flore abondantes et riches attirent beaucoup de touristes écologiques. Qu'il suffise de voir le site Parcs nationaux au Costa Rica présenté par www.vert-costa-rica.fr pour avoir une idée de ce qu'on peut visiter.

Références : Wikipedia et divers sites Web produits par le Costa Rica.

Page d'accueil

Copyright 2001-2021 © haciendasantafe.com
Tous droits réservés